Les différents types de comptes bancaires

Quand on parle de compte bancaire, on a tendance à penser au compte relié à notre carte de crédit que l’on utilise quotidiennement. Cependant, ce terme désigne plusieurs types de comptes différents. Le comparatif des banques vous détaille lesquels :

Compte courant

Effectivement, le compte courant (pouvant aussi être appelé « compte de dépôt » ou « compte chèque ») fait partie de la liste : tout le monde possède ce type de compte, et ce depuis sa majorité ou même avant. Si le terme « compte bancaire » se réfère souvent au compte courant, c’est parce que les transactions les plus ordinaires et les plus fréquemment faites concernent ce type de compte : recevoir un salaire, faire des paiements, réaliser des virements externes ou encore mettre en place des prélèvements automatiques…

Les fonds qui s’y trouvent peuvent être dépensés et déplacés, en totalité ou en partie, par le titulaire du compte à tous moments et ce dernier peut également l’approvisionner quand il le souhaite.

Ce compte est le plus souvent accompagné de moyens de paiement tels qu’une carte bancaire ou un chéquier, bien qu’il soit possible de posséder un compte courant sans carte de crédit. Le découvert est parfois autorisé.

Un compte courant est sans engagement, et généralement sans intérêts rémunérateurs mais peut engendrer des frais de tenue de compte. Cependant, avec les banques en ligne, ces derniers sont quasiment inexistants.

Compte épargne

Le compte épargne, ou compte sur livret, sert à épargner de l’argent afin que ce dernier soit rémunéré selon un taux d’intérêt. Ce dernier est encadré lorsque le livret fait partie de ceux réglementés par les autorités publiques, dans ce cas le livret n’est pas soumis à la fiscalisation et le montant de l’épargne est plafonné. On trouve par exemple le Livret A, le livret de développement durable (LDD) et le livret d’épargne populaire (LEP). Cependant, lorsque le livret est non règlementé, le taux d’intérêt et le plafond sont fixés par chaque banque de manière indépendante, et le livret est imposable. 

Les comptes épargne sont déposés à vue, ce qui signifie que l’argent, une fois déposé, peut être déposé ou retiré à tout moment par le titulaire. Ils ne sont cependant pas associé à un moyen de paiement et ne permettent pas le découvert. 

Compte à terme

Le compte à terme s’apparente au compte épargne, dans le sens où il permet également de faire fructifier de l’argent mis de côté. Ce qui différencie ces 2 types de comptes n’est pas déposé à vue, il est immobilisé pendant la durée du contrat, donc le titulaire ne peut pas y accéder pendant souvent plusieurs années. Plus la durée d’immobilisation fixée sur le contrat est grande, plus le taux d’intérêt sera élevé, d’où l’intérêt de souscrire ce type de compte. Il existe également des comptes à terme progressifs, dont le taux d’intérêt augmente au fur et à mesure que le temps d’immobilisation dure.

Si le client veut accéder à cet argent avant la date butoir prévue par le contrat, il pourra mais devra alors payer des pénalités.

Compte titre

Un compte titre aussi appelé « compte d’instruments financiers » est un support entièrement réservé à l’achat et aux dépôts de valeurs immobilières permettant d’investir sur des actions, des obligations ou d’autres valeurs mobilières françaises, européennes ou internationales. On retrouve par exemple, les SICAV, OPCVM, FCP, mais aussi des valeurs  moins courantes telles que des Warrants, Certificats, Trackers, Bons, Turbos, CFD…